Pour tout renseignement , contactez-nous au 04.97.0663.40 ou par email

NOVELLIANCE ASSURANCES

101 bd Carnot
Le Printemps
BP 50055
06403 Cannes Cedex
Téléphone : +33(0)4 97 06 63 40
Email : contact@novelliance.fr

Une société sur trois a subi une fraude en 2017

Le lundi 1er octobre 2018  a débuté le mois européen de la cybersecurité, un enjeu crucial pour les entreprises : une sur trois a déjà subi une fraude pour un coût évalué à 6 milliards d’euros en 2017. Le ministère de l’Économie mène une campagne de sensibilisation auprès des entreprises face à ces risques

Sources : Chef  d’entreprise.com | Dalila Bouaziz | 1er octobre 2018

“La cybersécurité n’est pas seulement l’affaire des grands groupes. On parle de 6 milliards d’euros d’impact pour les entreprises françaises en 2017”, pointe Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances pour le lancement ce lundi 1er octobre du “Mois européen de la cybersécurité” auprès des agents publics, des entreprises et des particuliers.
Prendre conscience du risque numérique et cyber

À cette occasion et pour la seconde année, une campagne de sensibilisation au risque cybernétique est lancée par le Haut fonctionnaire de défense et de sécurité des ministères économiques et financiers. Cette campagne présente des mesures simples pour protéger les échanges et les systèmes informatiques du grand public, des entreprises et des administrations. Il s’agit de sécuriser les navigateurs et les messageries par des pratiques simples à partir de technologies existantes et de mettre à disposition des sous-traitants et des acteurs de la sécurité informatique un ensemble de clauses qui figureront désormais dans les marchés informatiques, publics et privés.

“Le numérique est partout et transforme la société, souligne Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique. La confiance en ligne des internautes est fondamentale. Les entreprises comme les particuliers doivent prendre conscience qu’il est important de protéger leurs données. Le risque est que les citoyens et les sociétés s’éloignent de l’espace numérique alors que nos TPE-PME sont déjà très en retard dans la digitalisation.”

Si le risque cyber devient un risque comme les autres pour les entreprises, notamment celles du CAC 40, le gouvernement souhaite évangéliser auprès des TPE-PME en préconisant trois actions concrètes : la sauvegarde des données, les mises à jour régulières de leur système d’exploitation et l’installation d’un antivirus. “Il est fondamental que les entreprises mettent en place ces principes, la perte de l’intégralité de leurs données est un enjeu crucial”, précise le secrétaire d’État du numérique.

Et depuis ce lundi 1er octobre, le ministère des Finances propose un site internet expérimental pour sécuriser les e-mails, le portail vérifie en effet les adresses suspectes des messages adressés aux internautes : https://ssi.economie.gouv.fr/ Il suffit pour cela de saisir le nom de domaine et de cliquer sur “analyser”. Le site analyse alors la qualité de la sécurisation en notant de A à E.